Textes 
 Images 
 News 
Galerie Gabrielle Maubrie 24, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris  tel: 01 42 78 03 97 fax: 01 42 74 54 00
Do you want to switch to the english version ?

KRZYSZTOF WODICZKO BLESSURES INVISIBLES - [ Translate this page in english ]

KRZYSZTOF WODICZKO
« BLESSURES INVISIBLES »
du 16 mai au 16 juillet 2014

L’œuvre de Krzysztof Wodiczko s’inscrit dans le prolongement de celles qu’il a réalisées depuis 2008 successivement à Denver (USA), Liverpool, Varsovie (2010) et New York (2012). Ces manifestations publiques qui donnent la parole et portent témoignages de soldats de retour des théâtres de conflits récents comme autant de lumières faites sur le sort des individus, dans leur histoire et leur destin, s’inscrivent dans la poursuite de l’œuvre de l’artiste, né en 1943 à Varsovie, et qui depuis le tournant des années 1970 jusqu’à aujourd’hui, a conduit une démarche d’art dans l’espace public pour l’expression des zones d’ombres des sociétés démocratiques modernes. Reconnu à l’échelle internationale, l’artiste qui vit entre New York et Varsovie conçoit des projets d’interventions ponctuelles (en particulier sous forme de projections publiques à l’échelle de l’architecture) mais aussi des monuments (comme le Mémorial de l’abolition de l’esclavage à Nantes).
Pour le projet d’œuvre soutenu par la galerie en Mai 2014, il a souhaité aller à la rencontre de soldats qui ont participé à des conflits récents, à leur permettre de témoigner de réalités de la guerre contemporaine qui ne sont que rarement portées à la connaissance du grand public.
C’est l’esprit de ce dialogue, enregistré à l’occasion de rencontres filmées en vidéo, que Krzysztof Wodiczko précise dans les lignes qui suivent.
Le propos du projet est de faire émerger ou de donner une plus grande force à la voix des vétérans et des membres de leur famille au travers d’une transmission artistique qui rende compte de leur mémoire, de leur point de vue et de leurs idées sur l’expérience de la guerre telle qu’ils l’ont vécue pendant leur participation sur le terrain de guerre et à leur retour.
Une copie de buste de grandes figures de l’Histoire (Napoléon, par exemple) sera le support à forte portée symbolique de la transmission de leur parole. Les vétérans qui ont acceptés de participer au projet sont filmés dans des conditions de studio. Les séquences filmées sont ensuite montées et préparées de sorte que leurs visages et les gestes de leurs mains soient projetés comme en surimpression des statues.
En traitant l’image de cette manière, les visages des vétérans témoins ne seront plus reconnaissables, mais le mouvement de leurs lèvres, de leurs yeux comme leur parole paraîtront animer la statues et leur donner vie.
Les vétérans seront ainsi transformés en monuments parlants d’aujourd’hui, et les monuments de l’histoire comme des témoins contemporains.
Mon intention au travers de la réalisation de tels projections-monuments est de permettre aux vétérans d’apparaître comme des figures de l’histoire en marche, par la mise en partage de faits comme de réalités psychologiques et mentales de la guerre avec un public qui le plus souvent n’en a pas connaissance.
À la faveur de leur transformation, comme s’ils portaient le masque et l’apparence de personnages historiques, les témoins pourront parler librement et en toute franchise de leur expérience personnelle directe de la guerre, de cette part de la réalité qui est le plus souvent occultée dans les médias, au cinéma, dans les livres de fictions comme dans les documentaires, et qui n’est pas non plus abordée au moment du recrutement des soldats.
Ainsi, les monuments délaissés du passé historique seront ramenés à la réalité présente : les héros de l’histoire parleront par la voix et les expressions des vétérans, ces héros d’aujourd’hui. L’expérience partagée des combattants du présent et du passé contribuera à nourrir l’espoir d’un futur avec moins de guerre et de vétérans.

>



www.gabriellemaubrie.com/ - 2k - En cache - Pages similaires