Textes 
 Images 
 News 
Galerie Gabrielle Maubrie 24, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris  tel: 01 42 78 03 97 fax: 01 42 74 54 00
Do you want to switch to the english version ?

JOSEPH HAVEL / HISTOIRE, ESPOIR, DESIR - [ Translate this page in english ]

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
JOSEPH HAVEL
« HISTOIRE, ESPÉRANCE, DÉSIR »
Exposition du 19 MAI AU 10 JUILLET 2012


« History, Hope, Desire »

L'histoire est un récit arbitraire construit au croisement de l'espoir et du désir. Il en va ainsi qu’il s’agisse d’une histoire personnelle, comme la biographie d'un individu, ou d’un récit collectif écrit pour un groupe à partir d’aspects et d’attributs communs. Toute histoire est remarquable aussi bien pour ce qu'elle exclut que pour ce qu'elle inclut, si bien qu’elle est inévitablement une œuvre de fiction, une manifestation à laquelle l'espoir et le désir donne forme.
Les œuvres de Joseph Havel dans cette exposition se divisent en deux groupes correspondant aux deux salles de la galerie. Chaque groupe répond à l'idée de la construction historique et la mémoire sélective, de différentes manières poétiquement associatives. La première pièce comprend une série d'œuvres réalisées à partir de moulages de livres qui proviennent de la bibliothèque personnelle de l'artiste, qu’ils soient hérités de ses parents, ou qu’ils aient été rejetés par la bibliothèque du Musée des Beaux-Arts de Houston, musée dont Havel est le directeur de l'école. Ce choix forme une version d'une autobiographie. Les moulages sont soit en bronze soit en résine et ces matériaux traduisent les textes absents dans une présence physique translucide ou opaque, légère ou lourde. Chaque objet soigneusement élaboré contient des détails visuels qui en font une mémoire de l'original transformé par un processus.
La deuxième salle regroupe un ensemble d’œuvres qui utilisent des étiquettes de chemise, pour construire des assemblages muraux. Havel les appelle des «sculptures de peintures". Elles utilisent souvent des motifs formels basés sur des précédents modernistes d’artistes tels qu’Agnès Martin et Frank Stella. L’exposition comprend la première pièce d’étiquettes « White Names », réalisée en 1996 à partir d’étiquettes de rebut de chemises blanches. Les assemblages plus récents utilisent des étiquettes de chemise personnalisées à l'aide de mots photocopiés à partir des livres de la bibliothèque de l'artiste, le plus souvent "The Dream Songs" de John Berryman. Les étiquettes de ces œuvres sont entassées en lignes dans une boîte en plexiglas et, pour la plupart, le texte en est illisible. Aux endroits où l’arrangement du motif se rompt, une étiquette entortillée révèle le texte comme un poème d’un seul mot comprimé par 30.000 étiquettes. Deux nouvelles œuvres de ce type ont été conçues pour cette exposition, « Hope » et « Désire », toute deux en même bleu pâle.


www.gabriellemaubrie.com/ - 2k - En cache - Pages similaires